Lien vers page d'accueil, Portail Québec

Apprenez-en plus : rage.gouv.qc.ca
Questions? Commentaires? Contactez-nous!


ÉTAT DE LA SITUATION 2017
Nombre de cas actuel : 0

Nombre de cas avant 2017 :
Année Nombre de cas
2016
0
2015
2014
0
2013
0
2012
0
2010
0
2009
2
2008
32
2007
66
2006
4


Testez vos connaissances ...
Démasquons-les!

Foire aux questions

Les animaux domestiques

Qu’arrive-t-il si mon animal domestique ingurgite un appât vaccinal?

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Le vaccin contenu dans l’appât est sécuritaire, tant pour les humains que pour les animaux domestiques et l’environnement, et il ne peut en aucun cas transmettre la rage aux humains ou aux animaux. Les études menées sur des chiens, des chats, des porcs, des moutons, des chevaux et des bovins montrent qu’il n’y a aucun effet négatif détectable après l’exposition par voie orale à l’adénovirus contenu dans l’appât vaccinal.

Il est toutefois possible que l’animal ait des maux d’estomac en raison du mélange de graisse et de cire qui recouvre l'emballage en plastique du vaccin. Si votre chien ou autre animal domestique ou d’élevage a mangé plus d’un appât, consultez un médecin vétérinaire. Il est très important de noter que vous ne pouvez pas considérer votre animal de compagnie comme vacciné contre la rage même s’il a consommé un appât vaccinal antirabique. Il faut que votre animal soit vacciné par un médecin vétérinaire afin de lui procurer une protection contre la rage.

Mon chat s’est battu avec un animal sauvage, probablement un raton laveur. Y a-t-il des risques que le raton laveur soit porteur du virus de la rage même si je n’habite pas la région de haute surveillance?

Il est recommandé de rapporter cet incident à un médecin vétérinaire et de lui demander d’examiner votre animal pour déterminer le risque, et ce, spécialement si votre animal n’a pas été préalablement vacciné contre la rage, ou que sa vaccination n’est pas à jour.

Quoi qu’il en soit, il faut toujours respecter les précautions de base en présence d’animaux sauvages. Ne vous en approchez jamais et consultez votre médecin vétérinaire pour faire vacciner vos animaux domestiques contre la rage.

Quels sont les types d’animaux domestiques les plus sujets à être infectés par la rage?

Les chiens et les chats sont les animaux domestiques les plus sujets à être infectés par la rage parce qu’ils sont plus fréquemment en contact avec d’autres espèces. Leur forte proximité avec l’humain les rend également plus susceptibles de lui transmettre la maladie à la suite d’une infection. Cependant, tous les mammifères, sans exception, peuvent contracter le virus et développer la maladie, qui se solde invariablement par la mort.

Comment puis-je savoir si mon animal domestique a la rage?

Les propriétaires d’animaux domestiques doivent demeurer vigilants si leur animal semble avoir perdu l’appétit ou si son comportement a changé, surtout si l’animal devient agressif ou léthargique. Il faut noter que d’autres maladies que la rage peuvent également entraîner des comportements similaires. Communiquez immédiatement avec votre médecin vétérinaire pour qu’il puisse faire une évaluation de l’état de santé de votre animal, en n’oubliant pas de mentionner toute observation suspecte, telle qu’une interaction de votre animal avec un animal sauvage, lors de votre visite.

La période d’incubation, c’est-à-dire l’intervalle de temps entre la contamination et le développement de la maladie chez les animaux domestiques, varie généralement d’une semaine à plusieurs mois. La rage devrait être considérée lors de l’apparition de signes caractéristiques de la maladie, surtout lorsqu’un contact avec un animal potentiellement rabique au cours des derniers mois est suspecté.

Souvent, le premier signe de la maladie est que l’animal devient tranquille ou léthargique. C’est là la forme « muette » de la maladie. D’autres animaux présentent les symptômes de la rage « furieuse » et deviennent plus agressifs. Ils peuvent mordre d’autres animaux, leur maître ou des personnes qui leur sont familières. Un animal enragé peut se mettre à mordre sa plaie (l'emplacement où le virus de la rage s'est introduit) et n'importe quel objet au hasard. Le jappement d’un chien change quand les nerfs de sa gorge sont atteints par la paralysie. Le chien ou le chat bave parfois de façon excessive, car il ne peut avaler sa propre salive. Une fois que la paralysie s’est installée, un arrêt cardiaque ou respiratoire entraînera ensuite la mort.

La vaccination des animaux domestiques est le meilleur moyen de prévenir la maladie. Notez qu’un animal peut transmettre la maladie malgré qu’il ait une apparence normale. En effet, le virus de la rage peut se trouver dans la salive des animaux avant même qu’ils montrent des signes neurologiques. La prudence est donc de mise.

Que dois-je faire si je soupçonne que mon animal de compagnie a la rage?

Si vous remarquez des signes cliniques suspects chez votre animal de compagnie, particulièrement si vous suspectez un contact avec un animal potentiellement rabique au cours des derniers mois, consultez rapidement un médecin vétérinaire.

Prenez soin de lui mentionner toute information pertinente, comme une interaction possible avec un animal sauvage. Prenez des précautions en manipulant l’animal suspect et empêchez-le d’entrer en contact avec d’autres animaux ou personnes. En cas de contact d’une personne avec un animal dont on suspecte qu’il a la rage, consultez un médecin ou appelez Info-Santé en composant le 8-1-1.

Est-ce que tous les animaux qui contractent la rage meurent?

Oui, la rage est mortelle une fois que les signes de la rage se manifestent.

Où peut-on faire vacciner son animal domestique?

En consultant un médecin vétérinaire.

Combien de temps dure l’immunité procurée par le vaccin?

Selon le type de vaccin utilisé, l’immunité aura une durée variant de un à trois ans. Il importe de bien s’informer auprès de votre médecin vétérinaire sur la durée de l’immunité et sur la date de rappel du vaccin. Un animal dont la date de rappel du vaccin est échue doit être considéré comme non protégé.

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 


Politique de confidentialité

Logo du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009-2015