Lien vers page d'accueil, Portail Québec

Apprenez-en plus : rage.gouv.qc.ca
Questions? Commentaires? Contactez-nous!


ÉTAT DE LA SITUATION 2017
Nombre de cas actuel : 0

Nombre de cas avant 2017 :
Année Nombre de cas
2016
0
2015
2014
0
2013
0
2012
0
2010
0
2009
2
2008
32
2007
66
2006
4


Testez vos connaissances ...
Démasquons-les!

Foire aux questions

Les appâts vaccinaux

Qu’est-ce qu’un appât vaccinal?

C’est un appât qui contient un vaccin destiné à immuniser les espèces animales ciblées par le plan de lutte contre la rage du raton laveur, soit les ratons laveurs, les mouffettes et les renards. Il a l’apparence d’un ravioli vert kaki et dégage une odeur sucrée attirante pour ces espèces. L‘enveloppe de cet appât vaccinal est assez solide, ayant été conçue pour résister à l’impact au sol lors d’un largage aérien et aux caprices de Dame nature. En raison de sa couleur de type camouflage, une fois épandu, cet appât se confond assez bien à l’environnement et est donc difficile à repérer par les humains.

Que faire si vous trouvez un appât vaccinal?

Si l’appât est intact, qu’il se trouve dans un lieu accessible aux animaux sauvages et à l’écart de l’activité humaine, laissez-le sur place sans le manipuler. Il sera ainsi disponible pour être consommé par des animaux ciblés par le programme de contrôle de la rage du raton laveur. Si, par contre, l’appât intact est jugé trop près d’habitations humaines par exemple, mettez d’abord des gants par mesure de prudence et ensuite placez l’appât dans un endroit où les animaux sauvages visés pourraient le trouver. S’il ne vous est pas possible de placer l’appât à un autre endroit, vous pouvez, toujours en portant des gants, le placer d’abord dans un sac de plastique, nouer le sac pour prévenir la dispersion du liquide vaccinal en cas de bris et le jeter aux ordures ménagères. Portez toujours des gants pour manipuler les appâts vaccinaux, même lorsqu’ils sont intacts. Lavez-vous toujours les mains par la suite.

Si l’appât vaccinal est ouvert ou perforé, n’y touchez pas. S’il est dans un lieu passant et que vous préférez vous en débarrasser, utilisez des outils, par exemple une pelle, et des gants pour placer l’appât vaccinal dans un sac de plastique bien scellé, pour ensuite le jeter aux ordures ménagères. Lavez-vous ensuite les mains avec de l’eau et du savon.

Est-il dangereux de toucher à un appât vaccinal intact?

Non. Toutefois, les citoyens sont invités à ne pas manipuler inutilement les appâts vaccinaux même si ces derniers ne présentent aucun danger. Ces appâts vaccinaux sont destinés à la vaccination des animaux. Notez qu’ils ne peuvent en aucun cas donner la rage.

S’il y a contact avec un appât vaccinal brisé, donc possiblement avec le liquide vaccinal lui-même, est-ce dangereux?

Le vaccin contenu dans l’appât est considéré comme sécuritaire, tant pour les humains que pour les animaux domestiques et l’environnement, et il ne peut en aucun cas transmettre la rage aux humains ou aux animaux. L’adénovirus humain cause généralement un rhume banal. Cependant, il existe une faible possibilité qu’une personne dont le système immunitaire serait affaibli puisse développer une infection pouvant mener à des complications médicales qui est attribuable à un adénovirus présent dans le vaccin, si elle était en contact avec le liquide vaccinal. C’est pourquoi nous demandons aux personnes qui ont été en contact avec un appât vaccinal perforé de bien se laver les mains et de communiquer avec Info-Santé en composant le 8-1-1. Le professionnel de la santé d’Info-Santé sera en mesure d’évaluer s’il y a un risque en fonction de l’état de santé de chaque personne.

Si l’appât vaccinal ou son contenu est ingéré, y a-t-il des risques pour la santé?

Pour la plupart des personnes dont le système immunitaire est normal, le fait d’ingérer ou d’entrer en contact avec l’adénovirus contenu dans le liquide vaccinal n’entraînera probablement pas d’infection et ne peut en aucun cas transmettre la rage. Cependant, il existe une faible possibilité qu’une personne dont le système immunitaire serait affaibli développe une infection attribuable à l’adénovirus si elle était en contact avec le liquide vaccinal. Dans tous les cas, il vaut mieux communiquer avec Info-Santé en composant le 8-1-1 pour être guidé et évalué adéquatement par des experts en santé.

Si l’appât vaccinal n’est pas dangereux, pourquoi ne faut-il pas y toucher?

Ces appâts vaccinaux sont destinés à des animaux. Leur composition a été élaborée pour attirer spécifiquement certaines espèces plus que d’autres. Si les appâts sont imprégnés de l’odeur humaine, ils risquent de perdre leur attractivité et donc leur efficacité. De plus, il existe une faible possibilité qu’une personne dont le système immunitaire serait affaibli développe une infection si elle était en contact avec le liquide vaccinal. Comme n’importe quelle autre substance médicinale, un appât vaccinal doit être manipulé avec précaution.

De quelle manière devrait-on agir à la suite de la découverte d’un appât vaccinal dans une récolte ou dans l’environnement immédiat d’animaux d’élevage?

Malgré que ce soit improbable, si un appât vaccinal intact était trouvé, il suffirait de l’éliminer de façon sécuritaire (c.-à-d. en portant de gants) en le plaçant dans un endroit où les animaux sauvages visés pourraient le trouver ou dans un sac de plastique étanche afin de prévenir la dispersion du liquide vaccinal en cas de bris avant de le mettre à la poubelle. Ensuite, il faudrait nettoyer soigneusement les fruits ou légumes qui auraient pu être en contact avec l’appât, comme cela se fait pour d’autres corps étrangers.

Si l’appât vaccinal était ouvert ou perforé et qu’il existe donc une possibilité que son contenu ait été en contact avec des fruits ou légumes destinés à la consommation humaine ou encore ingéré par un animal d’élevage, il faut en informer les autorités du programme provincial de vaccination des animaux sauvages au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) ou le Centre canadien des produits biologiques vétérinaires (Agence canadienne d’inspection des aliments).

Dans les deux cas, il faut en informer le Centre canadien des produits biologiques vétérinaires et les autorités du programme provincial de vaccination des animaux sauvages contre la rage du raton laveur du MFFP au 1 877 346-6763.

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 


Politique de confidentialité

Logo du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009-2015