Lien vers page d'accueil, Portail Québec

Questions? Commentaires? Contactez-nous!

ÉTAT DE LA
SITUATION 2018

Nombre de cas actuel : 0

Historique des cas

Testez vos connaissances ...

Opérations de contrôle antérieures

2017

Le plan d’intervention de contrôle 2017 vise à garder le Québec exempt de rage du raton laveur. Il prévoit une seule opération de vaccination d’envergure, soit en août et en septembre, afin de maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà. En tout, c'est près de 550 000 appâts vaccinaux qui seront épandus.

Les interventions de vaccination de l’été 2017 en quelques lignes

Dates :

  • Du 19 au 24 août 2017 : Vaccination par largage aérien en Estrie et en Montérégie.
  • Du 25 août au 10 septembre 2017 : Épandage manuel en Montérégie.
  • Du 11 et 12 septembre 2017 : Épandage manuel sur l’Île de Montréal.

Lieux visés par l'épandage aérien : les zones boisées

Lieux visés par l'épandage manuel : les zones boisées, les abords des cours d’eau et, à l’occasion, les poubelles!

Nombre d’appâts prévu : près de 550 000 (près de 289 000 par épandage aérien et un peu plus de 259 000 par épandage manuel)

Territoire couvert par l’épandage aérien : 7 municipalités de l’Estrie et 42 municipalités de la Montérégie

Territoire couvert par l’épandage manuel : 73 municipalités de la Montérégie et neuf parcs de la région de Montréal

2016

Le plan d’intervention de contrôle 2016 prévoit, comme dans les années passées, deux opérations de vaccination : une première au printemps, pour augmenter le pourcentage d’animaux immunisés dans les zones critiques, et une seconde de plus grande envergure, en août et en septembre, afin de maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà. En tout, c'est près de 670 000 appâts vaccinaux qui seront épandus.

Les interventions de vaccination du printemps et de l’été 2016 en quelques lignes

Dates :

  • 1re opération : du 19 au 28 avril 2016
  • 2e opération : du 20 au 26 août 2016
  • 3e opération : du 22 août au 16 septembre 2016
  • 4e opération : du 12 et 13 septembre 2016

Lieux visés par l'épandage aérien : les zones boisées

Lieux visés par l'épandage manuel : les zones boisées, les abords des cours d’eau et, à l’occasion, les poubelles!

Nombre d’appâts prévu : plus de 665 000 (près de 380 000 par épandage aérien et un peu plus de 289 000 par épandage manuel)

Territoire couvert par l’épandage aérien : 23 municipalités de l’Estrie et 45 municipalités de la Montérégie

Territoire couvert par l’épandage manuel : 10 municipalités de l’Estrie, 79 municipalités de la Montérégie et neuf parcs de la région de Montréal

2015

Le plan d’intervention de contrôle 2015 prévoyait, comme dans les années passées, deux opérations de vaccination : une première au printemps, pour augmenter le pourcentage d’animaux immunisés dans les zones critiques, et une seconde de plus grande envergure, en août et en septembre, afin de maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà. En tout, c'est un peu plus de 700 000 appâts vaccinaux qui ont été épandus.

Les interventions de vaccination du printemps et de l’été 2015 en quelques lignes

Dates :

  • 1re opération : du 27 avril au 8 mai et 17-18 juin 2015
  • 2e opération : du 17 au 23 août 2015
  • 3e opération : du 24 août au 6 septembre 2015
  • 4e opération : du 7 au 12 septembre 2015

Lieux visés par l'épandage aérien : les zones boisées

Lieux visés par l'épandage manuel : les zones boisées, les abords des cours d’eau et, à l’occasion, les poubelles!

Nombre d’appâts prévu : plus de 700 000 (près de 380 000 par épandage aérien et un peu plus de 325 000 par épandage manuel)

Territoire couvert par l’épandage aérien : 20 municipalités de l’Estrie et 43 municipalités de la Montérégie

Territoire couvert par l’épandage manuel : 10 municipalités de l’Estrie, 78 municipalités de la Montérégie et neuf parcs de la région de Montréal

2014

Le plan d’intervention de contrôle 2014 prévoyait, comme dans les années passées, deux opérations de vaccination : une première au printemps, pour augmenter le pourcentage d’animaux immunisés dans les zones critiques, et une seconde de plus grande envergure, en août et en septembre, afin de maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà. En tout, c'est un peu plus de 700 000 appâts vaccinaux qui ont été épandus.

Les interventions de vaccination d’avril, août et septembre 2014 en quelques lignes

Dates :

  • 1re opération : du 12 au 24 mai 2014
  • 2e opération : du 18 au 24 août 2014
  • 3e opération : du 23 août au 5 septembre 2014
  • 4e opération : du 6 au 8 septembre 2014

Lieux visés par l'épandage aérien : les zones boisées

Lieux visés par l'épandage manuel : les zones boisées, les abords des cours d’eau et, à l’occasion, les poubelles!

Nombre d’appâts prévu : plus de 700 000 (près de 400 000 par épandage aérien et un peu plus de 300 000 par épandage manuel)

Territoire couvert par l’épandage aérien : 21 municipalités de l’Estrie et 46 municipalités de la Montérégie

Territoire couvert par l’épandage manuel : 10 municipalités de l’Estrie, 78 municipalités de la Montérégie et neuf parcs de la région de Montréal

2013

Le plan d’intervention de contrôle 2013 prévoyait, comme en 2012, deux opérations de vaccination : une première au printemps, pour augmenter le pourcentage d’animaux immunisés dans les zones critiques, et une seconde de plus grande envergure, en août et en septembre, afin de maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà. En tout, c'est un peu plus de 700 000 appâts vaccinaux qui ont été épandus.

Les interventions de vaccination d’avril, août et septembre 2013 en quelques lignes

Dates :

  • 1re opération : du 29 avril au 4 mai 2013
  • 2e opération : du 19 au 23 août 2013
  • 3e opération : du 24 août au 7 septembre 2013
  • 4e opération : du 6 au 8 septembre 2013

Lieux visés par l'épandage aérien : les zones boisées

Lieux visés par l'épandage manuel : les zones boisées, les abords des cours d’eau et, à l’occasion, les poubelles!

Nombre d’appâts : plus de 644 000 (403 725 par épandage aérien et 241 040 par épandage manuel)

Territoire couvert par l’épandage aérien : 22 municipalités de l’Estrie et 45 municipalités de la Montérégie.

Territoire couvert par l’épandage manuel : 10 municipalités de l’Estrie, 78 municipalités de la Montérégie et neuf parcs de la région de Montréal.

2012

Le plan d'intervention de contrôle 2012 prévoyait, comme en 2011, deux opérations de vaccination : une première, au printemps, pour augmenter le pourcentage d'animaux immunisés dans les zones critiques et une seconde, en août et en septembre, de plus grande envergure, afin de maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà. En tout, près d'un million d'appâts vaccinaux ont été épandus.

L’intervention de vaccination d’août et de septembre 2012 en quelques lignes

Dates : du 20 au 24 août, du 26 août au 4 septembre et du 6 au 8 septembre 2012 (approximativement)

Lieux visés par l'épandage aérien : les zones boisées

Lieux visés par l'épandage manuel : les zones boisées, les abords des cours d’eau et, à l’occasion, les poubelles!

Nombre d’appâts prévu : plus de 530 000 (373 400 par épandage aérien et 157 110 par épandage manuel)

Territoire couvert par l’épandage aérien : 25 municipalités de l’Estrie et 54  municipalités de la Montérégie.

Territoire couvert par l’épandage manuel : 13 municipalités de l’Estrie , 89 municipalités de la Montérégie ainsi que neuf parcs de la région de Montréal.

2011

Le plan d’intervention de contrôle de 2011 ressemblait beaucoup à celui de 2010. Il prévoyait, comme en 2010, deux opérations de vaccination : une première, au printemps, pour augmenter le pourcentage d’animaux immunisés dans les zones critiques et une seconde, en août, de plus grande envergure, afin de maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà. En tout, plus d’un million d’appâts vaccinaux ont été épandus.

L’intervention de vaccination d’août 2011 en quelques lignes

Dates : du 15 août au 13 septembre 2011 (approximativement)

Lieux visés par l'épandage aérien : les zones boisées

Lieux visés par l'épandage manuel : les zones boisées, les abords des cours d’eau et, à l’occasion, les poubelles!

Nombre d’appâts prévu : plus de 872 000 (740 000 par épandage aérien et 132 000 par épandage manuel)

Territoire couvert par l’épandage aérien : 42 municipalités de l’Estrie et 50 municipalités de la Montérégie.

Territoire couvert par l’épandage manuel : 82 municipalités réparties à l’ouest et à l’est de la rivière Richelieu, s’étendant sur plus ou moins 70 km vers le nord à partir de la frontière américaine; les rives des rivières Sutton, Missisquoi et Memphrémagog ainsi que les zones urbaines de la rive sud de Montréal.

2010

Le plan des interventions de contrôle 2010 comptait deux opérations de vaccination : une première, au printemps, pour augmenter le pourcentage d'animaux immunisés dans les zones critiques et une seconde, en août, de plus grande envergure, pour maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà. En tout, plus d'un million d'appâts vaccinaux ont été épandus. Une étude de la couverture vaccinale a également eu lieu à l'automne, dans des lieux différents, pour évaluer la portée des interventions.

2009

Le plan d’intervention 2009 comptait deux opérations de vaccination : une, au printemps, pour augmenter le pourcentage d’animaux immunisés dans les zones critiques et une seconde, en août, de plus grande envergure, afin de maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà. En tout, plus d’un million d’appâts vaccinaux ont été épandus.

La première opération de 2009 en quelques lignes

Dates : du 17 avril au 6 mai 2009

Lieux visés : les zones boisées, les abords des cours d’eau, les milieux agroforestiers et, à l’occasion, les poubelles!

Nombre d’appâts prévu : près de 65 000

Territoire couvert : 57 municipalités de la Montérégie, réparties sur les rives de la rivière Richelieu et sur une bande d’une largeur variant de 50 à 70 km à l’est de cette rivière, de la frontière au sud jusqu’au mont Saint-Hilaire au nord, ainsi que dans 5 municipalités de l’Estrie, sur les rives du lac Memphrémagog.

2008

Nous avons dénombré l’an dernier 66 cas positifs dans le sud des régions de la Montérégie dont 59 ratons, 6 moufettes et 1 renard roux étaient infectés de la rage de la souche du raton laveur.

En 2008, les opérations de contrôle visaient, entre autres, à limiter l’expansion de la rage du raton laveur vers l’ouest, le nord et l’est du Québec en établissant un périmètre de sécurité pour empêcher l’apparition de la rage, notamment sur la Rive-Sud de Montréal.

Deux opérations de contrôle d’envergure ont permis d’épandre manuellement au sol et de larguer, par voie aérienne, plus de 1 million d’appâts vaccinaux :

Une première opération de prévention a été réalisée du 26 au 30 mai 2008 sur la Rive-Sud de Montréal.
Cette opération consistait à vacciner les ratons laveurs, mouffettes et renards en épandant manuellement, dans certaines zones, des appâts vaccinaux et en larguant, par voie aérienne, des appâts dans certains secteurs boisés.

La deuxième opération s'est déroulée du 18 au 22 août dans les mêmes zones visées par la première opération afin de rejoindre les jeunes ratons nés du printemps qui étaient alors incapables de mâcher les appâts vaccinaux. De plus, des largages aériens sur un territoire de 9 000 km2 ont été effectués en Montérégie et en Estrie.

Ainsi, des avions ou un hélicoptère, selon les secteurs, volaient à basse altitude pour larguer des appâts vaccinaux dans les zones boisées et agricoles. Également, des équipes du ministère des Ressources et de la Faune, clairement identifiées, se déplaçaient avec leurs véhicules et équipements pour procéder à l'épandage manuel au sol de tels appâts dans certaines zones urbanisées.

2007

2006


Politique de confidentialité

Logo du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009-2018