Lien vers page d'accueil, Portail Québec

Questions? Commentaires? Contactez-nous!

ÉTAT DE LA
SITUATION 2018

Nombre de cas actuel : 0

Historique des cas

Testez vos connaissances ...

Volet scientifique

Un comité scientifique avise le comité interministériel pour la planification des opérations de surveillance et de contrôle. Son mandat consiste à produire annuellement un plan de travail, à proposer des stratégies et des lignes directrices d’intervention annuelle (surveillance, contrôle); à suivre l’évolution de la rage du variant du raton laveur en territoire québécois et à l’extérieur du Québec, dans les territoires pouvant l’affecter; à analyser les risques en tenant compte des facteurs reconnus et dont les données sont disponibles. Dans ce contexte, divers projets de recherche sont réalisés.

Projet de recherche : des tests « cafétéria » pour les ratons laveurs

Est-ce que les appâts vaccinaux sont toujours consommés par les ratons laveurs? Si un raton laveur a le choix, préfère-t-il consommer un appât vaccinal ou d’autres sources de nourriture disponibles en milieu naturel? Pour répondre à ces questions, des biologistes ont installé 24 caméras-trappes sur le terrain pendant 6 nuits lors des travaux de vaccination réalisés en août 2017, en Montérégie. Devant chacune des caméras, des appâts vaccinaux ont été disposés à côté de maïs ou de raisins sauvages, deux sources de nourriture souvent consommées par les ratons laveurs dans la nature. C’est ce qu’on appelle un test cafétéria.

Les vidéos prises par les caméras permettront de mieux comprendre le comportement des ratons laveurs ainsi que d’évaluer le taux de consommation des appâts vaccinaux ingérés par les ratons laveurs et d’autres espèces. Les résultats de ces travaux contribueront à mieux comprendre l’efficacité des opérations de vaccination. Une histoire à suivre…


Raton laveur choisissant les appâts vaccinaux avant le raisin sauvage
Photo : MFFP

 

Projet de recherche : modélisation du risque de réintroduction de la rage

La rage du raton laveur n’est actuellement pas présente au Québec. Toutefois, le risque de réintroduction demeure bien réel puisque des cas sont détectés aux États-Unis chaque année, à proximité du Québec, dans les États de New York, du Vermont, du New Hampshire et du Maine. Des travaux de modélisation sont en cours pour quantifier le risque de réintroduction de la rage du raton laveur en fonction de différents scénarios de vaccination au Québec et aux États-Unis. L’objectif de ce projet est de voir venir la menace en déterminant les zones les plus à risque d’introduction de rage et ainsi d’ajuster en conséquence les opérations de vaccination et de surveillance futures.

 


Politique de confidentialité

Logo du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009-2018