Lien vers page d'accueil, Portail Québec

Apprenez-en plus : rage.gouv.qc.ca
Questions? Commentaires? Contactez-nous!


ÉTAT DE LA SITUATION 2017
Nombre de cas actuel : 0

Nombre de cas avant 2017 :
Année Nombre de cas
2016
0
2015
2014
0
2013
0
2012
0
2010
0
2009
2
2008
32
2007
66
2006
4


Testez vos connaissances ...

Démasquons-les!

Opérations de surveillance

Les opérations de surveillance consistent à recueillir, dans les zones à risque, les animaux morts ou qui présentent des symptômes de rage, afin de procéder à des analyses pour déterminer s’ils sont ou non atteints de la maladie. Dans l’éventualité où des cas de rage étaient répertoriés, les résultats permettraient de documenter la progression et l’intensité de l’infection, de déterminer les interventions à entreprendre et de planifier les opérations à réaliser.

La surveillance animale vise à :

  • Vérifier si la rage du raton est introduite au Québec;
  • Documenter la durée, l'étendue du territoire touché et l’intensité de l’éclosion s’il en survenait une au Québec;
  • Suivre de près la situation de la rage du raton hors du Québec, car elle est susceptible de constituer une menace à nos frontières;
  • Fournir des données qui permettront d’établir des constats scientifiques et épidémiologiques et réaliser des analyses de risque

Les citoyens de la zone de haute surveillance sont mis à contribution afin de signaler les animaux suspects au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Leur collaboration est essentielle et les statistiques le prouvent. Parmi tous les spécimens analysés, c’est chez les animaux signalés par les citoyens que l’on trouve le plus haut taux de rage. La zone de haute surveillance inclut plusieurs municipalités de la Montérégie et de l’Estrie.

Si vous voyez un raton laveur, une mouffette ou un renard mort, ou qui semble malade, paralysé, désorienté ou anormalement agressif, composez le 1 877 346-6763 ou remplissez le formulaire de signalement.

Zone de surveillance 2017

En 2017, la zone de haute surveillance comprend 143 municipalités, territoire autochtone et territoires non organisés (TNO) : 107 en Montérégie et 36 en Estrie.


Le savez-vous ?

Les activités de surveillance se poursuivent toute l’année. En fait, elles suivent le rythme de vie des ratons laveurs, des mouffettes et des renards. Elles ralentissent un peu pendant les mois d’hiver pour reprendre dès que le printemps s’annonce. Vous pouvez donc signaler des animaux suspects en toute saison!


Opérations de surveillance antérieures


Politique de confidentialité

Logo du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009-2015